Appel, Karel

Karel Appel est un peintre et sculpteur néerlandais né le 25 avril 1921 à Amsterdam.Lire la biographie

3 résultats affichés

Biographie

Karel Appel est un peintre et sculpteur néerlandais né le 25 avril 1921 à Amsterdam.
Il commence à peindre à l’âge de quatorze ans et de 1940 à 1943, sa formation s’effectue à l’Académie Royale des Beaux-arts d’Amsterdam.

Ses premières expositions datent de 1946, autour d’œuvres fortement inspirées de Pablo Picasso, Henri Matisse et Jean Dubuffet.

En 1948, il rejoint le Groupe Expérimental Hollandais qui rassemble des artistes tels que Constant, Asger Jorn, Corneille, Anton Rooskens, Theo Wolvecamp, Jan Nieuwenhuys, ou encore Eugène Brands. Dans ce groupe s’annoncent déjà les prémices de la revue Cobra qui marque la même année la naissance du mouvement CoBrA, qu’Appel fonde en compagnie des poètes Christian Dotremont et Joseph Noiret et des peintres Constant, Corneille, Asger Jorn et Jan Nieuwenhuys. Des artistes comme Pierre Alechinsky, Carl-Henning Pedersen, ou Jean-Michel Atlan, s’inscrivent entre autres dans ce mouvement. Le nom CoBrA est l’acronyme de « Copenhague, Bruxelles, Amsterdam », du nom des villes de résidence des membres fondateurs. Le groupe naît de la querelle entre abstraction et figuration, à travers une pensée théorisée par Corneille, qui rejette le réalisme et le rationalisme au bénéfice de l’intuition, de la libre expression et du plaisir éprouvé par la libération de son imagination sur la toile.

À partir de 1950, Appel s’installe à Paris et se fait connaître grâce à de nombreux voyages au Mexique, aux États-Unis, en Yougoslavie et au Brésil. Après la dissolution de CoBrA en 1951, il rejoint l’art informel, un autre groupe d’artistes abstraits qui comprend Michel Tapié, Henri Michaux, Willem de Kooning, Jackson Pollock et Sam Francis, et dont la pensée met également à l’honneur l’imprévu et l’impulsivité du geste. En 1954 a lieu sa première exposition américaine à la Martha Jackson Gallery. L’année suivante, il participe à l’exposition The New Decade au Museum of Modern Art qui a un grand retentissement et inclut des jeunes artistes comme Francis Bacon, Jean Dubuffet, ou Pierre Soulages.

La réputation de Karel Appel s’affirme encore davantage dans les années qui suivent. À partir des années 90, des expositions d’importance à Amsterdam et à Bruxelles ainsi qu’au Musée CoBrA à Amstelveen achèvent de faire de lui l’artiste CoBrA le plus connu.

Il meurt le 3 mai 2006 à Zurich.

Appel et l’estampe

Au cours de sa carrière, Appel a varié les techniques. Il travaille ainsi beaucoup la sculpture, mais aussi l’estampe. Gravures, lithographies et sérigraphies sont autant de mediums à travers lesquels il exprime une gestuelle dite « primitive », aux connotations enfantines et aux couleurs très fortes et souvent provocantes. Appel prolonge ainsi l’influence de Dubuffet et de l’Art Brut, tout en affirmant son esthétique propre, par la spontanéité dans le choix des couleurs, des lignes et des formes.