Debré, Olivier

Rattaché à l’abstraction lyrique, Olivier Debré est un peintre français né en 1920 également connu pour ses estampes, ses livres illustrés, ainsi que ses costumes et ses décors pour le théâtre.    Lire la biographie

11 résultats affichés

Biographie

Né à Paris en 1920, Olivier Debré entre à l’École des Beaux-Arts en 1938 et rejoint l’atelier de son oncle.
Il fréquente aussi l’atelier de Le Corbusier, s’intégrant tôt au milieu artistique parisien. Il se lie avec Pablo Picasso à partir de 1941, ce qui influence grandement son art. Il s’oriente ensuite vers une pratique plus abstraite, comme en témoigne l’oeuvre Signe de ferveur noir (1944). Sa première exposition personnelle a lieu à la galerie Bing en 1949 : Debré rencontre de nombreux artistes et enthousiasme la critique.

Son œuvre se concentre d’abord autour de la notion de signe comme représentation de l’émotion, avant de s’intéresser de nouveau au paysage dans les années 1960. Il représente la France à l’Exposition Universelle de Montréal en 1967, puis effectue de nombreux voyages. Il reçoit plusieurs commandes publiques, la plus fameuse étant celle du rideau de scène de la Comédie Française, terminé en 1987. Une rétrospective consacrée à son œuvre a lieu en 1995. Ses peintures inspirent un ballet à la chorégraphe Carolyn Carlson : intitulé Signes, le spectacle est représenté pour la première fois en 2003 à l’Opéra Bastille. Debré en réalise les décors et costumes. Il produit également des sculptures et illustre des livres, parmi lesquels des oeuvres de Francis Ponge ou Julien Gracq.

Il meurt le 1er juin 1999 et est aujourd’hui considéré comme l’un des représentants majeurs de l’abstraction lyrique.